Clinamen (5)

Cette semaine… Je n’ai vraiment pas avancé comme je le souhaitais !

Ce week-end j’ai consacré deux jours à la création du visuel du PNJ principal : Ester, avec qui le joueur va converser très régulièrement dans le jeu.

J’ai pris mes précautions pour être sûre de bosser sur un visuel qui me satisferait à la fin : étude de poses, ébauche de la pose sur ordi pour pouvoir modifier et corriger autant de fois que besoin, puis impression, liné à la main par-dessus pour avoir un côté vivant, encrage à la main (pour gagner du temps cette fois), je scanne et je colo…

Et j’arrive à ce résultat.

Et là, deux drames :

1) Ça ne me convient pas. Ballot hein.

2) Histoire d’entériner ce que mon cœur me chuchote (le point 1) mais que mon cerveau se refuse à considérer, je sauvegarde mon fichier (vous savez, le bon vieux réflexe Ctrl+S) après avoir redimensionné le tout en 950px de hauteur pour un test d’intégration dans le jeu. Du coup je perds le fichier en taille originale. Et c’est couillon parce qu’en 950px je trouve ça justement trop petit.

… Au moins ça va me forcer à refaire un truc qui me convient plus, mais :

1) C’est deux jours de boulot de perdus.

2) Je ne suis pas sûre de pouvoir faire mieux et ça m’inquiète. En temps habituel mes limitations en dessin ne me frustrent pas trop. Soit je bosse sur une BD auquel cas je me rassure en me disant que le lecteur passera probablement 0,2 secondes à regarder la case et que l’important est de faire avancer l’histoire. Soit je bosse sur une illustre et bon, au final c’est moi que ça regarde. Et puis c’est en faisant qu’on progresse, tout ça, et une illustration ce n’est qu’une étape dans une évolution. Mais là c’est un visuel qui sera dans un jeu (donc je ressens plus d’enjeux que pour une illustre random) et que le joueur aura 50% du temps dans sa tronche (plus de temps que la case de BD donc). Du coup j’ai plus de mal à mettre mes limitations de côté, forcément.

D’un côté c’est chouette (ça va me forcer à me dépasser ?), d’un autre j’ai aussi appris à mettre de côté le perfectionnisme (pour mon propre bien et celui de mes projets) et j’ai un peu peur de retomber dedans (et de n’être jamais satisfaite de ce que je ponds en gros). Du coup… bah j’en sais rien, on va voir comment ça tourne et comment j’équilibre tout ça. Wait and see donc!

 

Enregistrer

Enregistrer

5 comments

  1. Girl says:

    Pas cool pour toi mais j’aime bien lire ce genre de réflexion sur son travail et la considération des enjeux sur un projet. Et bien évidemment, je n’ai aucun conseil à te donner, haha… !
    En tout cas, te bile pas pour ces “deux jours perdus”, t’as bossé, t’as pas tout perdu. Et puis ça te servira de leçon èwé, prends-le comme ça. Je te conseillerai finalement quand même de peut-être juste laisser poser. Bosse sur d’autres éléments et reviens sur ce perso plus tard, avec du recul. ^^

    • Alhia says:

      Même à écrire c’était intéressant : au moment où tu te poses le fait que “boooh pour une case de BD c’est pas grave”, bah mine de rien… Ça questionne !
      Ouais, c’est un bon conseil, j’ai cru que j’allais réussir à l’appliquer, mais j’avais encore moins envie de me remettre sur un décor alors j’ai persisté ce soir /o/ et j’aime beaucoup mon nouvel essai en ayant pris le temps de poser les bases correctement, donc ça devrait mieux rouler !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *