Tag: compte-rendu

Stunfest 2018

La semaine dernière, c’était le Stunfest à Rennes. Habituellement, j’y vais un ou deux jours, et mon grand plaisir est de squatter la zone indé pour tester les jeux un par un, discuter un peu avec les dév, et faire des pauses aux conférences.

Cette année, il y avait plus de 25 jeux je crois (j’en suis ravie !), il faisait un temps magnifique et j’ai passé beaucoup de temps à discuter, donc autant dire que j’ai fini la semaine en n’ayant pas testé grand-chose… Mais les jeux auxquels j’ai joués étaient franchement cools, donc autant en faire profiter malgré tout !

Orphan Age

Informations sur le site  (et Kickstarter à venir très prochainement)

Le jeu qui a choppé le prix du jury d’ailleurs, félicitations !

Un sims post-apocalyptique où l’on a la responsabilité d’un groupe d’orphelins en temps de guerre cyberpunk. Forcément, ça ne pouvait que me plaire. En plus de ça, on rentre dans le jeu très facilement, on est bien guidé, l’interface est claire, je kiffe la direction artistique… Certains moments plus narratifs me laissent présager de bons moments de jeu, et le jour où je vais avoir un de ces orphelins qui mourra, ça va me briser le coeur (ça, ou je vais passer des heures à optimiser l’agencement des équipements dans le refuge…..). Et si jamais le jeu n’est pas assez narratif à mon goût, ce n’est pas grave, puisque son compagnon Orphan Age Diaries (un visual novel, j’étais très contente d’en voir un sur le salon évidemment !) me laissera davantage explorer des vécus d’enfants dans cet univers impitoyable.

Double Kick Heroes

Informations sur le site + jeu dispo en Early Access

Ils nous ont hypé avec l’intro accompagnée de métal hurlant dans les enceintes, ça donnait tout de suite le ton ! C’est un jeu de rythme, de zombies et de métal : vous êtes pourchassés par des zombies et le seul moyen de s’en débarasser est de pianoter au rythme d’une bande-son métal. Le jeu se prend en main immédiatement, est tout de suite fun et addictif. J’aurais pu rester une heure à jouer dessus si je m’étais écoutée. Mon seul regret c’est juste de passer plus de temps à regarder les notes à taper plutôt que les monstres et boss dont les designs me font triper !

Save Me Mr Tako

Informations sur le site

Pas la première fois que je le vois au Stunfest, mais première fois que je le teste ! Et ça confirme l’impression qu’on en a quand on regarde quelqu’un d’autre y jouer : le jeu est parfait, nickel, fignolé, plaisant, réactif, enfin bref… Bon, il m’a aussi permis de confirmer que j’étais une quiche en platformers mais je le savais déjà, c’est pas une grande découverte. Vivement sa sortie !

Healer’s Quest

Disponible sur Steam

Jeu déjà terminé, dont je n’avais pas du tout entendu parler, et qui m’a vraiment plu ! Le concept fait déjà sourire : il faut jouer le rôle du mage blanc dans une équipe d’aventuriers, aka le rôle le plus ingrat de la troupe. En plus de ça, le jeu est vraiment bien fichu. Son écriture est très drôle (clairement le jeu où je me suis le plus poilée), et au début j’ai cru que ça allait surtout jouer là-dessus, mais en fait il y a de vraies mécaniques intéressantes en place, avec de la pression en temps réel lors des combats (devoir gérer en parallèle les spécificités de vos compagnons, leur survie, votre propre mana, vos différents pouvoirs possibles…), et aussi de vrais choix tactiques à faire lors de la sélection des équipements / des skills (et ça c’est en 30min de jeu, j’imagine même pas par la suite). J’ai aimé sa DA différente, la cohérence de l’ensemble. Le dév a fait ça tout seul, chapeau. Franchement une excellente surprise !

Come With the Flow

Prototype disponible sur itch.io

De loin je me suis dit “jeu contemplatif” et “Everything” (parce qu’on passe de personnage en personnage), mais en fait pas du tout, c’est plutôt un jeu de puzzle ! Des silhouettes blanches se déplacent selon des flux dans un grand espace dont certaines parties sont moins accessibles que d’autres. En se téléportant de silhouette en silhouette, on peut réussir à accéder à ces espaces “cachés”, voire à d’autres zones. Concrètement on avait deux zones à disposition, j’ai préféré la première qui avait davantage cet aspect “puzzle” (j’ai ragé plusieurs fois d’avoir raté le “coche” au niveau de certains flux pour réussir à aller là où je voulais) que la seconde, où ça a été plus facile pour moi d’accéder à la zone “cachée”. Les dév viennent d’un background artistique, ça se ressent et je trouve ça bien.

 

Avant de vous laisser, sachez qu’il y a une sélec “Stunfest 2018” sur itch.io (tous ne sont pas présents mais l’initiative est cool).

De mon côté, j’attends juillet pour avancer de nouveau Clinamen, mais j’aurai des nouvelles concernant Japan Expo avant cela !

IndieCadeEU 2017

Lundi j’étais en vacances sur Paris, et comme l’IndieCade (festival qui promeut les jeux indépendants) avait lieu, j’en ai profité pour aller y faire un tour.

Première impression sur place : ce n’est pas du tout l’ambiance à laquelle je pouvais m’attendre. Il faut dire que ma seule expérience d’événement exclusivement dédié au jeu vidéo, c’est le Stunfest, ancienne et nouvelle mouture. Ici le Conservatoire national des arts et métiers (que j’ai découvert dans le même temps) pose le cadre, c’est calme, c’est feutré, d’autant plus en arrivant vers 11h d’ailleurs.

Ça tombait vachement bien, parce que personnellement les événements bondés c’est pas trop ma came (et j’ai ma dose avec Japan Expo chaque année). Là, en tant que visiteur, je pouvais jouer sans souci et découvrir des jeux moyennant une attente tout à fait raisonnable, et discuter sans problème avec les devs. Alors que si les files d’attente avaient été plus longues, j’aurais été tentée de me contenter des jeux « que je voulais absolument voir ».

Cela étant dit, j’ai donc découvert des jeux qui m’ont beaucoup plu. Je vais développer mes coups de cœur et parler plus rapidement d’autres.

Vignettes

http://vignettesga.me/

A casual but unique exploration game without text or characters, where objects shapeshift as you spin them around to wander through a kaleidoscope of different moods and settings.

Le jeu n’est pas nouveau mais en tant que plébéienne dotée d’un pauvre téléphone tournant sous Android, je ne pouvais pas y jouer. A mon grand regret car le trailer m’avait vraiment donné envie et semblait correspondre aux trips dont je suis fan. Ça n’a pas raté. C’est entre l’exploration et le casse-tête, et visuellement c’est un régal. J’avais un peu peur de l’aspect « exploration / rechercher à tâtons » au début mais le fait d’avoir une « carte » des objets à découvrir permet de donner un horizon de jeu sans pour autant spoiler les découvertes. Bref ça « frappe tous mes boutons » comme disent les anglophones. Je suis donc très heureuse d’apprendre qu’il devrait sortir sous Android sous peu !

Antioch : Scarlet Bay

http://antiochgame.com/

Antioch is an online cooperative interactive fiction game. You’ll play as one of two detectives working together to solve an intriguing crime. The adventure will bring you to the city of Antioch, a dark metropolis surrounded by mountains and sea.

Celui-ci est en cours/fin de développement et je l’attends avec impatience, je me vois déjà dans un fauteuil en train de jouer avec un acolyte (bien que le jeu gère tout à fait les sessions de jeu asynchrones). Je n’ai pas été déçue par les dialogues, j’ai adoré jouer avec mon partenaire du jour. La dynamique vieux flic / jeune recrue permet vraiment des répliques savoureuses. L’idée d’avoir un profil psychologique qui s’affine au fur et à mesure de nos réponses m’intrigue également beaucoup et j’ai hâte de voir quelles répercussions cela pourrait avoir par la suite. J’ai aussi beaucoup aimé l’ambiance, entre les images et la police de caractères, on a l’impression d’être dans un roman graphique noir. Au niveau investigation ça roule, j’ai juste hâte de voir comment toutes ces phases vont former l’enquête au fur et à mesure du déroulement du jeu. En bref j’ai envie d’avoir le jeu et d’y jouer jusqu’au bout !

Tick Tock : a Tale for Two

https://www.othertalesinteractive.com/

Tick Tock: A Tale for Two is a two-player adventure game inspired by escape rooms where players cooperate and become storytellers. Play together on two separate screens and read out loud to each other in order to solve puzzles.

Un autre jeu coopératif ! Pas de possibilité d’asynchronie ni de jeu à distance à cette fois, il faut les deux périphériques l’un à côté de l’autre. On suit une aventure commune mais les pièces, les objets… différent d’un écran à l’autre. Il faut donc communiquer verbalement pour combiner les informations et pouvoir avancer. C’est très plaisant à jouer ! La veille j’avais fait une escape room axée sur la coopération avec mon partenaire de jeu et j’ai vraiment retrouvé des sensations similaires, du coup je ne suis pas étonnée de voir comment est pitché le jeu sur leur site. Une énigme en particulier m’a vraiment faite tripper car utilisant à bon escient le déplacement vers d’autres écrans à gauche ou à droite. Mais bon, du coup on était tellement rôdés à la méthode qu’on a cassé le record de temps pour finir la démo, 13 minutes s’il vous plaît. Au niveau graphique c’est très clean et efficace pour poser l’ambiance, et j’aime beaucoup la gestion des déplacements (slide gauche/droit pour changer de lieu, slide haut/bas à l’intérieur d’un lieu pour monter ou descendre les étages). Une bonne petite expérience.

Plus rapidement…

Bleep Space

Un jeu esthético-musical où une boucle musicale est répétée. Votre périphérique est formé de plusieurs symboles. En touchant les différents symboles, vous les enregistrez dans la boucle et des formes s’affichent à l’écran. J’adore ce genre d’expériences courtes mais néanmoins très chouettes. (Bonjour, je suis la fille qui a passé des jours sur Electroplankton)

Ticket to Earth

Un « tactical puzzle rpg », comme ils le décrivent sur leurs affiches. Je l’ai trouvé très clean et agréable graphiquement, et son principe est facile d’accès tout en pouvant potentiellement devenir riche et complexe par la suite (la map est constituée de tuiles de couleur qui permettent de recharger ses différents pouvoirs). J’ai clairement pas le temps pour un tactical mais sinon j’y aurais joué avec plaisir.

A guy and his hero

Un god game / jeu de réflexion où vous devez aider un personnage à traverser des niveaux, en VR. Je suis pas très à l’aise avec la VR mais l’expérience était sympa, et il y a quelque chose de grisant à prendre des bouts de bois dans ses « mains » et les poser pour faire passer le personnage.

Dark Train

En fait je n’y ai pas joué mais j’en parle car leur taf’ m’a retourné le cerveau. En fait j’étais persuadée que c’était en CG avec un « effet » papier, et là sur le stand je découvre que ces grands malades ont tout fait véritablement en papier. Du coup je m’en veux un peu et rien que pour la somme de boulot qu’il y a derrière et la direction artistique, je suis curieuse. (J’ai pas joué, je ne me prononcerai pas niveau gameplay)

Detention

Un point and click avec une ambiance particulière. Le genre de jeu auquel je jouerais « tranquillement » (autant que cela soit possible pour un jeu d’horreur…) et avec plaisir mais sans adorer pour autant.

The Sexy Brutale

J’ai regardé un ami y jouer, j’aime beaucoup le principe (rejouer une journée pour éviter des assassinats, tout en débloquant des pouvoirs nouveaux à chaque vie sauvée), je suis moins fan de la DA mais c’est vraiment une question de goût parce qu’elle est très chiadée.

Je n’y ai pas joué, mais j’ai un mot d’excuse

Another Lost Phone : Laura’s Story

Je l’ai déjà fait ainsi que son précédesseur. J’ai largement préféré le second (alors que j’avais déjà beaucoup aimé A Normal Lost Phone), j’ai pris plus de temps pour piger pourquoiest-ce que ce téléphone avait été abandonné, les “énigmes” m’ont fait davantage réfléchir et nécessitaient de reconstruire mentalement le quotidien des personnages, l’interface était plus chiadée, bref ces jeux sont devenus ma valeur sûre de mes temps dans les transports en commun.

Hidden Folks

Pareil, déjà joué. Où est Charlie dans des écrans immenses, animés et sonores. Mon meilleur ami lors des interventions de piètre qualité lorsque je suis en formation.

Bury Me My Love

Installé, j’y jouerai dès que j’aurai de nouveau des temps de transport.

Do not feed the monkeys

Car j’allais avoir du mal à me poser dessus en festival, mais il m’intrigue vraiment.

Et voilà pour cette édition d’IndieCade. Une bonne journée donc, et je regrette de ne pas avoir pu y passer les deux journées histoire d’aller voir un peu les jeux de société et les autres jeux auxquels je n’ai pas joué !