Tag: pretiumdoloris

Tests à la Miller

En ce moment je mets un peu Clinamen de côté pour faire des tests. Je ne développe pas trop pour l’instant, ça reste des balbutiements, mais je bosse !

Page de Pretium Doloris

Pour ces tests j’essaie d’invoquer mon moi de 16 ans qui avait fait Pretium Doloris, une BD bien violente et graphique avec mon père au scénario. L’influence majeure est évidemment Miller, mais c’était un très bon exercice à l’époque, réfléchir à la lumière et aux valeurs de manière à faire ressortir les objets, sans contour. Ca a durablement marqué ma manière d’ombrer et d’encrer, et depuis j’ai une affinité pour les “ombres de brutasse” avec de forts contrastes. C’est aussi une facilité pour avoir un bon rendu… Mais mine de rien ça m’a demandé un temps d’adaptation pour me “remettre” dedans et j’ai complètement foiré ma première tentative d’encrage !

Au final après avoir douillé un peu je suis arrivée à ça. L’exécution n’est pas bien finie, le rendu manque de visibilité et y’a des trucs bien foireux au niveau de l’ombre des stores ; mais pour le test prévu, ça devrait être représentatif…

La différence avec les illustrations que je faisais pour Pretium Doloris, c’est que pour la BD il “suffisait” de faire le rendu final. Là (comme c’est pour un projet de jeu) je dois construire le décor proprement avec des calques. Ca m’a pris plus de temps que ce que j’imaginais. D’un côté je prends déjà du temps pour la conception du rendu final (réfléchir aux lumières et ombres pour avoir un rendu sympa) et ensuite je dois déconstruire ce rendu final pour savoir comment atteindre ce rendu grâce à une superposition d’ombres et de lumières.

Et c’est en faisant le gif que tu te rends compte que deux de tes calques ne vont pas

J’espère pouvoir vous en dire plus bientôt. Clinamen reste au chaud, je ne suis pas loin de la fin du premier jour dans le jeu (sur trois) et je voudrais finaliser cela pour avoir un bloc jouable et représentatif du rendu final. Ca devra sûrement attendre des vacances ici ou là cela dit.